+
S'inscrire à la newsletter
Inscription réussie
Erreur lors de l'inscription

CHOISIR VIDEO OU IMAGE

Le 21.10.18

Une étape importante pour la mise en œuvre des clauses sociales dans le cadre du chantier avec 50% de l'objectif atteint à la fin Juillet 2018, phase travaux

Le projet de la nouvelle station d’épuration de Cagnes-sur-Mer est un projet ambitieux en termes de technologie, de développement durable mais également d’insertion professionnelle.

En effet, le marché de CREM (Conception-Réalisation-Exploitation-Maintenance) pour la construction de la nouvelle station d’épuration prévoit au total, sur une période longue, la réalisation de 35 100 heures de travail par des salariés relevant de l’insertion professionnelle.

L’objectif de cette démarche est de créer des opportunités d’emploi et de montée en compétences pour des publics rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle. Sont notamment concernés par ce dispositif les demandeurs d’emploi de longue durée, les bénéficiaires de minima sociaux, les jeunes sans qualification… 

Dans ce cadre, il est ainsi prévu :

  • Une durée de 27 000  heures d’insertion sur la phase travaux, soit 5 équivalents temps plein sur la durée des travaux de 3 ans,
  • 8100 heures d’insertion en phase exploitation, soit l’équivalent d’un temps plein pendant 4 ans et demi après la mise en service des nouvelles installations.

La démarche est menée par le groupement OTV et notamment l’entreprise Spada Construction. Celle-ci, en collaboration avec le Service Insertion Emploi de la Métropole Nice Côte d’Azur, joue un rôle important dans l’accompagnement des salariés en insertion.

L’action de formation, en alternance, mise en place avec Adecco et l’AFPA, conduira a minima deux personnes à se qualifier dans les métiers de la maçonnerie. L’expérience développée sur le terrain par les ouvriers recrutés dans le cadre des clauses d’insertion augmente leur employabilité. C’est bien la finalité du dispositif mis en place.

L’implication des entreprises permet la réalisation de l’objectif fixé, déjà 13 641 heures enregistrées.
Il s’agit d’une étape importante pour le SYMISCA, maître d’ouvrage de l’opération, composé de la Métropole Nice Côte d’Azur et des communes Villeneuve-Loubet, La Colle-sur-Loup et Saint-Paul-de-Vence.

Dans le cadre de cette démarche, le territoire se voit offrir de nouvelles opportunités professionnelles, dans les domaines de la maintenance, la prévention des accidents, l’hygiène, la sécurité, les métiers de l’eau, la communication pédagogique, l’entretien des locaux et des espaces verts…
Elle s’appuie, notamment, sur des partenaires de l’insertion par l’activité économique qui accompagnent les publics du territoire relevant de l’insertion professionnelle vers l’emploi stable et durable (ChantierPlus, Isa Interim, TPlus, Avie06, Isa Interim…).
Depuis mi-2017, 35 salariés relevant de l’insertion professionnelle ont ainsi rejoint les équipes du chantier, pour des interventions plus ou moins longues.

Les activités concernées sont notamment :

  • les travaux de terrassement et de démolition,
  • la gestion des accès, la propreté et le tri des déchets par 3 salariés en CDD d’insertion,
  • la production du gros œuvre,
  • les travaux de peinture spécifique.

La démarche en cours depuis plus d’un an sur le chantier de la nouvelle station d’épuration de Cagnes-sur-Mer doit se poursuivre dans les prochains mois.

Les autres actualités

19 novembre 2018 : Baptême du micro-tunnelier de l’émissaire en mer de la nouvelle station d’épuration de Cagnes-sur-Mer

Travaux de raccordement de l’actuelle station d’épuration à la nouvelle

Avancement global de 80 % des travaux de gros œuvre de la nouvelle station d’épuration de Cagnes-sur-Mer et démarrage de la pose des équipements en juillet 2018

Visite des travaux sur le site de la station d'épuration actuelle de Cagnes-sur-Mer par les élus et les riverains le 31 août 2018

Start typing and press Enter to search