+
S'inscrire à la newsletter
Inscription réussie
Erreur lors de l'inscription

Le 29.04.19

Signature avec GRDF des contrats de raccordement et d'injection de biométhane de la nouvelle station d'épuration de Cagnes-sur-Mer

Aéris, la nouvelle station d’épuration de Cagnes-sur-Mer va produire du gaz vert en lien avec GRDF.

Il s’agit d’une première dans les Alpes-Maritimes. En effet, AERIS est actuellement le 1er projet d’injection de biométhane dans le département.

En janvier 2019 a eu lieu une nouvelle étape importante dans la vie du projet de la nouvelle station d’épuration avec la signature, entre GRDF et VEOLIA EAU le futur exploitant de la station, des contrats de raccordement et d’injection, suivie en mars 2019 par une réunion technique et une visite du chantier par les services de GRDF.

AERIS, la future station d’épuration du SYMISCA, le Syndicat mixte fermé de la station d’épuration de Cagnes-sur-Mer, composé de la Métropole Nice Côte d’Azur et des communes de Villeneuve-Loubet, La Colle-sur-Loup et de Saint-Paul-de-Vence, va permettre de débarrasser les eaux usées de leurs particules (organiques et minérales) en produisant des « boues ».

Pour produire du gaz, ces boues sont enfermées dans un « digesteur » , qui est une enceinte dépourvue d’oxygène, agitées et maintenues autour de 37°C, où vont se développer des bactéries spécifiques qui permettent de réduire le volume des boues, tout en produisant une source d’énergie valorisable : le biogaz. Le biogaz sera ensuite stocké dans un gazomètre (réservoir sphérique), séché, pressurisé, filtré, comprimé et enfin épuré (élimination du CO2) pour augmenter sa teneur en méthane (CH4). Le biogaz devient alors du biométhane.

Une fois odorisé par mesure de sécurité, le biométhane est contrôlé et peut alors être injecté dans le réseau de gaz naturel par l’intermédiaire d’un poste d’injection GRDF. Le biométhane produit sur la station d’épuration de Cagnes-sur-Mer sera ainsi revendu à un opérateur d’énergie.

Aeris devrait produire une quantité d’énergie équivalente à 10.000.000 kwh, correspondant au besoin énergétique annuel moyen de plus de 5 000 habitants en logements récents. Ce biométhane pourra servir à chauffer les habitations, avoir de l’eau chaude pour les sanitaires, cuisiner et même rouler propre !

Aujourd’hui, la construction de la nouvelle station d’épuration est bien avancée. Les travaux, en cours depuis mars 2017 par le groupement OTV, sont réalisés à plus de 98 % pour le gros œuvre et les travaux de pose des équipements se poursuivent pour une mise en eau prévue fin 2019.

La première injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel devrait avoir lieu à la fin du 1er trimestre 2020.

photo-groupe-visite-grdfdu070319

Les autres actualités

samedi 31 août 2019 : troisième journée portes ouvertes du chantier Aéris pour le public

Objectif atteint avec la mise en œuvre de 27 000 heures d'insertion sociale en phase travaux dans le cadre du chantier de la nouvelle station d'épuration de Cagnes-sur-Mer

Visites par l'AITF du chantier de la nouvelle station d'épuration de Cagnes-sur-Mer

Visite du chantier d'AERIS par les lycéens dans le cadre des "coulisses du bâtiment et des travaux publics"

Start typing and press Enter to search